Ecrire de la romance...


 
Roman à l'eau de rose. Roman sentimental. Sous-littérature qui ne fait pas réfléchir ou pire... De tout temps, les romans d'amour ont trainé une "sale" réputation derrière eux. Les femmes les lisaient en cachette, ou se les échangeaient sous le manteau. Bien peu en assumaient pleinement leur lecture sous peine de s'attirer les railleries de leur entourage. Il faut dire que les couvertures aguicheuses, avec un couple parfois dépoitraillé sur le point de copuler, n'arrangeaient rien à l'affaire non plus ! En tout cas jusqu'à récemment. 

Maintenant pour endormir la vigilance des détracteurs, pour camoufler le plus possible le genre, les éditeurs détournent carrément l'emballage à outrance. Ils piochent dans les catalogues Ikea (cf. la chaise de bar de "Indécent" de Colleen Hoover), adoucissent les images (cf. le torse grisé de "Fight for love" de Katy Evans) ou encore choisissent des accessoires (cf. la cravate de "50 Nuances de Grey" de E.L. James). Et ma foi, ça marche puisque les femmes osent de plus en plus dégainer ces romans dans le métro pour les lire. Yes, elles n'ont plus peur de rien ! A présent, ce que l'on appelle joliment la "romance" (terme américain) serait-elle en train de gagner ses lettres de noblesse ? (heu là j'exagère un peu ! lol)

Je remonte le cours de ma vie. J'avais treize/quatorze ans lorsque j'ai commencé à lire des romans d'amour. A l'époque, c'était une amie de collège, Hélène, qui me prêtait ses livres (quelque peu honteux puisqu'ils étaient bien planqués sous des tonnes de vêtements au fond de son armoire ^_^) de la collection Harlequin. Vous savez, les champions de l'amour selon le sketch de Dany Boon. lol
 
Et depuis ce jour fatidique où je suis tombée au fond de la marmite (aïeee ça fait mal !), je n'en suis jamais réellement sortie indemne. Et je peux vous dire que les séquelles sont irréversibles ! Après les romans édités par Harlequin (collection je ne sais plus laquelle des années 90), j'ai élargi mon horizon. Par la suite je me suis plus tournée vers l'historique qui reste, à l'heure actuelle, mon genre de romance préféré. J'ai dévoré les livres aux couvertures jaunes de Barbara Cartland (je sais j'étais un brin naïve mais pour mon excuse, je n'avais que quatorze ans) et puis un beau jour quand j'eus quinze ans, je suis tombée sur THE livre : "Le loup et la colombe" de Kathleen E. Woodiwiss avec des scènes beaucoup plus hot que les bécots échangés entre les héros des petits romans de la Dame en rose. Et ce qui devait arriver arriva, j'ai complètement délaissé Barbara Cartland pour me tourner vers les premiers Aventures & Passions chez les éditions J'ai Lu. Héros dominateurs, femmes fragiles... CQFD. ;-)
 
Si je résume bien, cela fait presque vingt ans que je lis des romans d'amour et j'attire toujours autant les moqueries de ma famille. Preuve que les mentalités n'évoluent pas bien vite ! Bien sûr, il y a eu des hauts et des bas, des infidélités en vingt ans de vie commune. Parfois, je ressentais des moments de lassitude due à une overdose de lectures et je passais à d'autres genres (policier, classique...) mais je suis toujours revenue vers eux. Mes premiers amours...

Alors là, nous arrivons au point d'orgue de mon billet. Le meilleur pour la fin si j'ose dire. Le suspense est à son apogée ! Mais comment en suis-je moi-même arrivée à écrire de la romance ? lol

Par défi ? Pour lire ce que je ne trouvais pas dans les romances ? Rien de tout cela ! Perso, je trouve que la palette des histoires romantiques est tellement riche et diversifiée qu'il y a toujours de bons livres à se mettre sous la dent. Non, la vérité est bête comme chou : une envie d'écrire tout simplement. ;-) Ni plus ni moins. Sans aucune arrière-pensée de faire mieux que les autres auteurs (parce que je ne concurrencerai jamais personne ! lol). 

Et là je vois que vous êtes déçues. :-( Vous vous dites : "quoi, tout ce speech pour rien ?!" Hey what did you expect ? Eh oui, je ne suis qu'une personne ordinaire qui tente de fabriquer ses très modestes romances comme elle le peut avec les moyens du bord. Je suis une simple auteure auto-éditée qui lorsqu'elle a des personnages qui l'embêtent trop dans sa tête (ouais je sais nous sommes plusieurs dans ma tête !), la seule façon de les sortir de là, est de les traquer et de les mettre KO sur le papier ! ;-)

Ayé c'est fini ! J'espère que je n'ai pas été trop longue. lol

@ très bientôt pour un nouveau billet !

Si j'ai les chiffres définitifs en ma possession, je ferai un bilan des ventes de l'année 2014. Sinon je vous parlerai des bonnes résolutions pour cette nouvelle année 2015. ;-)

Commentaires