Le juste prix d'un e-book auto-édité


Vraiment un pur hasard... :-P

Bon, je vais essayer de ne pas rabâcher ce que j'ai déjà écrit dans un de mes précédents billets sur le prix des e-books. Dans celui-ci, je vais plutôt m'attacher à vous relater la façon dont un auteur auto-édité peine parfois à fixer lui-même le prix de son e-book. Bien sûr je ne prendrai que le cas des prix déterminés dans la mesure du raisonnable ! Je mettrai de côté certaines valeurs que je considère assez fantaisistes du style 20 pages à 2, 99 € ou alors 190 pages à 9, 99 € (si si j'en ai vu ^_^). A un prix si exorbitant, vous avez intérêt à en savourer chaque mot ! lol

Contrairement à un auteur bénéficiant de l'aura d'une vraie maison d'édition, l'auto-édité doit ramer (ramer, ramer et encore ramer) pour attirer le plus de lecteurs possible. Totalement inconnu du public, outre la couverture de son livre, l'autre argument visible pour attirer le chaland est évidemment le prix de son ouvrage. Et il n'existe pas vraiment de règles en la matière. Chacun est libre de vendre son livre selon son baromètre personnelle. Ceux qui débutent dans la jungle de l'auto-édition n'hésitent pas à "brader" leur travail pour s'attirer les bonnes grâces des lecteurs. Beaucoup se cantonnent au prix de 0, 99 € pour un premier livre. Justement quel est impact de ce prix tout mini dans la tête d'un futur acheteur ? D'où la notion du prix psychologique à prendre un compte.

Après avoir accouché de son livre, parfois dans le stress, la sueur et la douleur, l'auteur auto-édité doit maintenant réfléchir au juste prix de son bébé (vous remarquerez que c'est le seul moment où l'homme peut donner la vie ! ha ha). Et déterminer un prix de vente peut s'avérer quelquefois une question délicate pour qui veut trouver un juste milieu. L'auteur change de casquette et enfile celle du pro du marketing. Qu'est-ce donc qu'un prix psychologique ? Selon ma définition personnelle, un montant qui s'adresse directement à la zone du cerveau qui détecte soit-disant les bonnes affaires ! mdr Plus sérieusement, c'est une pratique commerciale qui consiste soit à fixer un prix rond (vous avez sûrement été alléché par le slogan "tout à 1, 3 ou 5 €") soit plutôt à le descendre d'un cran infime pour qu'il paraisse moins cher. Puisqu'on vous dit que c'est psychologique ! Vous connaissez certainement cette fameuse technique du 9. Au lieu de 10 €, le livre est affiché à 9,99 €. Ainsi l'acheteur a l'impression d'avoir fait une économie substantielle alors que le rabais concédé n'est que de... 1 centime !!!! Raison pour laquelle vous voyez la multiplication des prix à 1, 49 €, 1, 99 €, 2,99 € ou 4, 99 € sur les sites marchands.

Selon des études menées sur le marché des e-books, dans la tête d'un lecteur, le prix d'un livre électronique serait en relation directe avec sa qualité intrinsèque. Gné ? o_O C'est-à-dire que plus le prix est faible, plus les futurs acheteurs se méfient de son contenu... Gné gné ? o_O Un prix plancher de 0,99 € peut se justifier lorsque c'est une nouvelle mais quand c'est un pavé de 450 pages, la suspicion est de mise. Alerte ! Mauvais bouquin en vue ! Mais ce dont les lecteurs ne se doutent pas, c'est que l'auteur veut à tout prix (ouh le mauvais jeu de mots !) se faire connaître et vendre ! Il n'est pas un mauvais bougre. Et avouez qu'à prix-là c'est quand même cadeau. ;-) 

J'avoue que je n'ai rien étudié avant de fixer le prix de mes propres livres. Le marketing et moi, ça fait heu... trois ! lol Je n'aime pas les maths ! Comment je me suis débrouillée ? En faisant ma moutonne de Panurge. A savoir que j'ai honteusement recopié sur mes petits camarades auto-édités. 2, 99 € me semblait également être un prix raisonnable pour mon nombre de pages. Peut-être ai-je eu tort de ne pas avoir creusé sur le sujet puisque le prix idéal se situerait plutôt à 3, 99 €. En dessous, le livre n'inspirerait pas confiance à la moitié des éventuels acheteurs et au-dessus, ce serait considéré comme trop cher pour un bouquin auto-édité. Aïe, je susciterais donc la suspicion. Ne cherchez pas plus loin la raison pour laquelle je ne vends pas beaucoup (enfin une des raisons, je suis consciente que mes livres ont d'autres défauts que celui du prix bien sûr -_- ') ! Après, il y a la théorie et la pratique... Est-ce que je vous ai déjà dit à quel point j'étais têtue ? ;-) 

@ la semaine prochaine pour découvrir un extrait de ma nouvelle romance : "Des Vignes et des Ronces". :-P


Commentaires