samedi 24 octobre 2015

Les scènes hots




J'ai beaucoup hésité avant de me décider à vous pondre ce sujet brûlant. Vais-je en parler ou pas ? Et finalement je me suis dit qu'il le fallait bien puisque j'en saupoudre mes romances. ^^ Donc pourquoi faire l'autruche et ne pas l'aborder ? Mais avant de vous parler de mon cas personnel d'auteure, je vais d'abord vous relater des généralités sur l'évolution des scènes hots dans la romance. 

Les romans érotiques ont toujours existé. Cependant, ce n'était pas à proprement parler de la romance, c'est-à-dire que ces livres-là ne finissaient pas très bien en général. :-/ Au balbutiement de la littérature sentimentale, la séquence dite chaude n'était pas très développée voire carrément expédiée en une phrase laconique. La lectrice ne participait pas (heu façon de parler bien sûr ^^) aux ébats du couple. La porte de la chambre à coucher restait définitivement close aux voyeuses. Un peu comme à la fin des contes de fées "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". Les auteurs privilégiaient davantage la psychologie des personnages et multipliaient les rebondissements pour remplir les pages. 

Au fur et à mesure de la libération sexuelle de la femme, la scène de fesses a pris ses lettres de noblesse, s'imposant dans la romance. Disons-le franchement, elle est presque devenue un passage obligé ! Auparavant, elle avait une signification, une symbolique très forte ; elle représentait la quintessence du couple. A présent, elle est traitée plus légèrement et s'est si bien intégrée dans le paysage de la romance qu'elle s'est transformée en une catégorie à part entière : la romance érotique. Ce n'est plus une histoire d'amour agrémentée de séances olé olé mais l'inverse. Les héros couchent d'abord ensemble dans toutes les positions possibles et inimaginables, usent de quelques d'accessoires et parfois même invitent des potes ou potines à se joindre à eux, et ensuite naissent les sentiments. Ahhh L'amour triomphe toujours. *soupir*

Maintenant que j'en ai terminé avec les très grandes lignes (je suis fière de moi, j'ai fait plus court que mon dernier billet), je vais être forcée de me dévoiler. Comment j'aborde l'écriture des scènes hots ? Bonne question ! vous répondrai-je. ^^ Dans ces moments-là, je cesse de prendre mes cachetons bleus et rouges et je deviens schizophrène. Dans la vie réelle, je suis quelqu'un de très très pudique. En tant qu'auteure, derrière mon écran, je me cache et je me lâche. lol Mais pas trop non plus ! Point trop n'en faut. Généralement, mes livres contiennent grand maximum 10% de sexe par rapport au nombre total de pages. Nous sommes loin des 80% dans les vraies romances érotiques. ha ha Je le redis, je ne trouve pas que mes scènes hots soient si nombreuses pour les classer dans cette catégorie. D'ailleurs, je me défends d'écrire une telle littérature, je n'en ai pas le talent sinon je deviendrais aussi célèbre que Maya Banks, Sara Agnès L. ou Angela Behelle pour ne citer qu'elles. J'écris de la R-O-M-A-N-C-E guimauve avec quelques passages tièdes chaudes, nuance. ;-) 

En ce qui concerne le contenu de mes passages de fesses, je trouve que dans l'ensemble ils ne sont pas si explicites voire même sont très classiques, d'où le mot "sensuel" que je préfère à "érotique". Je ne sais pas pourquoi le mot "érotisme" comporte une connotation "hard" alors que ce serait plutôt la pornographie qui y serait associée. La limite de ma sensibilité est très vite atteinte, je suppose... En tout état de cause, ce que j'écris c'est du pipi de chat par rapport aux romances érotiques. ;-P Si je veux un peu innover dans mes romances, il me reste encore à tester la sodomie et les accessoires... (zut, je ne peux pas croire que c'est moi qui ait écrit cette dernière phrase !!! T_T Si ma mère tombe sur ce billet, je suis cuite...)

Pour terminer sur ce sujet très embarrassant pour moi, les écrire d'un premier jet est une chose, les réécrire, les retravailler et les décortiquer jusqu'à ce que ce soit cohérent en est une autre. Par exemple, si le héros a déjà une main sur le sein de l'héroïne et l'autre sur son visage, il ne peut pas lui coller une troisième main aux fesses ! Sinon, c'est un alien ! mdr Quand je me relis encore et encore, je trouve ça extrêmement gênant. C'est pour vous dire à quel point je suis pudique. En revanche, lire les romances érotiques d'autres auteures ne me pose absolument pas de problème. Je me dédouane en quelque sorte... Et pour celles qui se demanderaient si je mate des films porno en même temps que je rédige dans quelle positions mes héros font crac crac, la réponse est NON. lol Seulement l'imagination en est la clé. ;-)

Sur ce, si vous me cherchez, je suis déjà partie ! Je nierai même sous la torture être véritablement l'auteure de ce billet... ^^


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire