vendredi 12 février 2016

Le storytelling ou le conte de faits


Décidément, j'aime beaucoup les contes ! ;-) C'est pour ça que je vais vous entretenir de "storytelling". Argh, encore un anglicisme, me direz-vous ?! Don't panic, je vais vous le traduire. Le storytelling se compose de deux mots : story = histoire et telling = raconter, d'où l'art de conter des faits. 

Le storytelling est une arme assez redoutable utilisée notamment dans le marketing - parmi d'autres domaines bien sûr - pour vous faire fédérer autour d'un produit, d'une marque. Je vous donne un exemple, ce sera plus parlant : Apple. Qu'on le veuille ou non, qui ne connaît pas cette entité à la pomme ? Et surtout qui ignore encore le parcours de Steeve Jobs, son fondateur mythique, vous savez celui qui, à 21 ans, a commencé à bricoler modestement dans son garage avant d'être mondialement connu. ;-) Vous ne la trouvez pas touchante, cette histoire ? Eh bien, c'est en ça que réside la puissance du storytelling : une histoire forte et très convaincante qui fait appel à l'émotion avant tout pour séduire largement un public. Toucher le cœur avant la raison (ou le porte-monnaie ! lol).

Le storytelling appliqué aux romances consiste à créer un véritable engouement, une attente, un besoin presque vital de posséder le livre avant même sa sortie. lol Trop fort ! Comment ? Exactement comme le teaser pour les films. L'auteure communiquera à outrance autour de sa future œuvre. Elle glissera judicieusement des allusions couinantes sur ses héros grâce à des répliques accrocheuses ; ménagera un suspense insoutenable autour de l'intrigue pour susciter l'impulsion d'achat (oui, mesdames, vous aurez envie de connaître les tenants et les aboutissants de l'histoire ! lol) et publiera des extraits au compte-gouttes pour vous faire saliver ou enrager selon votre degré d'impatience. Bref, à part être des sadiques, ces auteurs affuteront toutes les armes en leur possession pour vous séduire ! Rappelez-vous le capital sympathie. Très très important de créer une connexion émotionnelle, que les héros deviennent des "amis" aux yeux des lectrices. ;-)

Mais tout procédé a son revers ! A mon sens, il faut posséder une confiance inébranlable dans la qualité de son livre pour le promouvoir sans réserve. La romance aura donc intérêt à être à la hauteur de l'attente créée sinon gare au retour de bâton ! Et franchement j'envie toutes ces auteures qui peuvent et savent matraquer communiquer sans complexe autour de leur chef d'œuvre. Non pas que je ne crois pas en mes propres romances. Je les aime forcément puisqu'elles sont issues de mes entrailles (ce sont mes petits bébés ! lol) mais voilà le doute est constamment là, tapi dans l'ombre prêt à me ronger. Je me suis amusée à laisser deux ou trois messages sur Facebook en relation avec mon New Adult, "Contre toi". Et le fait qu'on me dise : "J'ai hâte de l'avoir !", moi, ça me donne plutôt envie de fuir en Laponie ! Il faut peut-être que je me décomplexe, que je me mette dans la tête que quoi que j'écrive, j'aurai des défenseurs et des détracteurs ! ;-)

@u dimanche 14 Février pour retrouver mes héros de "Détraqué", Patience et Craig, pour leur St-Valentin ratée détraquée ! ;-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire