vendredi 17 février 2017

Book Trailer / Extrait / Précommande de "Bad Company"


Bon, je fais bien attention où je mets les pieds cette fois parce qu'il ne s'agit pas de me vautrer. 😳 Félicitations, chères lectrices, vous avez décroché le pompon, c'est donc reparti pour un petit tour de manège gratuit ! Vous avez une impression de déjà-vu avec le titre de mon billet ? C'est normal puisque je me répète et j'en suis désolée. (heu, c'est pour qui les cageots de tomates...)

Message important : En fait, vous pouvez vous passer de lire ce billet puisque ce n'est ni plus ni moins que des redites !  😒


Pour les plus courageuses d'entre vous, je vous propose de revoir le book trailer fabriqué par mes petites mimines, histoire d'augmenter mon nombre de vues sur Youtube. lol J'ai juste changé la date de parution. ;-)



L'extrait choisi n'a pas changé non plus. Néanmoins, attention, ce n'est pas vraiment le début du livre ! ;-) Il fallait bien que je vous fasse une blagounette tout de même. (Les fichiers mobi et epub sont à télécharger, mais vous pouvez lire en direct sur le site Calaméo.)


https://mon-partage.fr/f/ym9AQ2I5/ https://mon-partage.fr/f/mOnYl0IH/

http://www.calameo.com/read/0050302867198a8ca53c5


Et tadam, voici le lien pour pré-commander de nouveau ma romance New Adult. ^^ Alors pour celles qui ont été échaudées par la pré-commande annulée (ce que je peux tout à fait comprendre), vous pouvez aisément attendre le 03 Mars pour l'acheter ou l'emprunter en direct sur Amazon, soit dans exactement quinze petits dodos. Comme ça, vous serez sûre et certaine d'avoir le livre !  😉

"Bad Company" 2,99 € (03 Mars 2017)


Résumé :

« Hadley Carver se plaît à jouer avec le feu. Il flirte volontiers avec les activités illégales. Constamment sur le fil du rasoir, son existence risquée ne lui laisse pas d’autre choix que des conquêtes d’un soir. Jusqu’à ce qu’il rencontre Storm Norell. Elle est belle, sensuelle, fougueuse. Dès le premier regard, il se sent irrésistiblement attiré par elle. Cependant, il sait qu’il n’a pas le droit de succomber à la tentation ni de s’attacher, au risque de l’entraîner dans son univers malsain. Il est une mauvaise fréquentation ! Mais peut-il vraiment combattre l’évidence ? »

Bon sur ce, je retourne au coin parce que j'ai encore été une mauvaise élève ! Et je vous retrouve la semaine prochaine pour un nouveau billet, après avoir recopié une centaine de fois :  "Je ne dois pas dépublier mon livre la veille de sa sortie !".



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire